De nombreux Africains vivent encore en marge des nouvelles technologies. Et cela s’explique par le fait que beaucoup pour la plupart vivent en communauté dans de la zone rurale. Dans ces coins reculés, ils n’ont pas accès aux nouvelles formes de communication.

En outre, pour s’informer, la plupart d’entre eux ont toujours recours à un poste récepteur basique. La radio occupe, par le fait des choses, une place importante dans la vie des populations africaines. C’est le moyen le plus simple d’être informé de tout ce qui se déroule dans le monde.

Aujourd’hui, plusieurs millions de postes récepteurs sont répertoriés dans les ménages. Et malgré, la prolifération et les diffusions de chaînes de télévision, la radio continue de gagner du terrain en Afrique et dans le reste du monde. Avec la pandémie de Covid 19, nous avons vu que la radio est un média essentiel à l’humanité, car il a pu apporter des informations vitales jusque dans des coins enclavés où d’autres médias n’ont pas pu arriver. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

En voici deux principales circonstances qui témoignent de la place prédominante qu’occupe la radio dans le moyen d’information des Africains :

  • La radio en temps de conflit armée

L’Afrique est tristement célèbre pour ses nombreux conflits armés qui sont enregistrés çà et là sur le continent. Dans ce décor apocalyptique, les gens ont besoin d’avoir des informations vitales qu’il leur faut pour prendre de bonnes décisions parfois en risquant leur vie. Ainsi, la radio est ce moyen par lequel ils peuvent obtenir ces informations.

La radio peut également intervenir après les conflits dans la recherche des victimes par exemple ou pour traquer les responsables de certains crimes de guerre. Elle sert également à restaurer la paix entre après plusieurs temps de guerre.

En Côte d’Ivoire, après la guerre civile, une radio de la place a diffusé un feuilleton radiophonique qui mettait en scène une équipe composée de plusieurs joueurs issus d’ethnies différentes dans le but de renforcer le sentiment d’identité national.

D’autres radios, telles que la radio Okapi, œuvrent encore aujourd’hui pour le maintien de la paix en Afrique et en particulier en République démocratique du Congo.

Par le biais de la radio, certains enfants soldats ont pris conscience de l’atrocité de leurs actes et ils ont décidé de rendre les armes, de quitter la brousse pour se rendre aux autorités.

La radio aide également les réfugiés à retrouver des camps où ils pourraient être en sécurité. Elle communique également des informations en temps réel quant à l’évolution des conflits. Et derrière chaque voix entendue sur les ondes, il y a un journaliste qui a risqué sa vie dans des zones de guerre pour avoir des faits objectifs de ce qui se passe.

Car cette même radio est souvent combattue par des chefs rebelles ou par des personnes qui ne souhaitent pas voir leurs agissements diffusés à l’antenne.

Dans les mains de personnes mal intentionnées, la radio peut être un terrible instrument de mort. Comme ce fut le cas au Rwanda avec la triste célèbre Radio Milles Collines. En effet, cette période macabre a donné lieu à l’un des plus grands génocides que le monde ait connu.

Malheureusement la radio Milles collines a contribué à traquer le peuple, et à exterminer près d’un million d’hommes, de femmes et d’enfants, ainsi que tous les Hutus modérés qui tentaient de les protéger.

Des animateurs de cette radio ont pris la parole pour inciter les populations et des milices armées de machettes et de gourdins à traquer, torturer, tuer et violer sans vergogne. Aujourd’hui, ils purgent des peines de prison à vie.

La radio est un vecteur de paix lorsqu’elle est servie par des personnes de paix et pour la paix.

  • La radio comme instrument pour l’éducation

En Europe et dans les pays où internet est bien vulgarisé, les cours en ligne ou la « télécole » sont un excellent moyen d’éducation. Et le principal avantage est qu’on peut participer au cours tout en étant chez soi. Cela a été un soulagement pour les étudiants et les apprenant lors de la situation d’urgence sanitaire qu’a connu le monde. En effet, la plupart des pays ont confiné leurs populations et personnes ne pouvait sortir et par conséquent les apprenants ne pouvaient plus se déplacer pour aller en classe. Mais garce à internet ils pouvaient suivre leur cours en ligne.

En Afrique par contre, les choses étaient toute autre. En effet, à cause du fait que la plupart des zones rurales n’ont pas accès à la couverture réseau internet, beaucoup ne pouvaient bénéficier de cours à distance. C’est ce qui en ressort d’une étude menée par l'Institut de statistique de l'UNESCO. Selon cette étude, près de 706 millions d'étudiants n'ont pas la possibilité d’accéder aux enseignements parce qu'ils n'ont pas accès à l'internet. C’est donc un défi majeur pour les gouvernements africains.  Mais heureusement que la radio est là, toujours présente pour aider la communauté.

En effet, par le biais de la radio, des cours vont être diffusés à des heures précises pour permettre à beaucoup de jeunes africains de bénéficier d’un enseignement adéquat en temps de confinement.  Ainsi, certains enseignants et des animateurs radio vont travailler de concert pour aider les jeunes africains vivant en marge des nouvelles technologies d’avoir des rudiments pour leur permettre d’être à jour du point de vue des programmes scolaire prévu par les gouvernements de chaque pays.

Certains jeunes ont témoigné qu’avant la pandémie de Covid 19, ils n’avaient pas l’habitude d’écouter la radio, mais aujourd’hui ils y arrivent à cause du fait que désormais, ils doivent suivre des cours.

La radio est, pour ainsi dire, un instrument vital pour l’éducation de la jeunesse africaine restée en marge des nouvelles technologies.

Si vous êtes convaincu de la puissance de la radio et que vous souhaitez en créer pour aider votre communauté, Webradio-Solutions peut vous montrer comment ça marche. C’est facile et moins cher ! Allez-y !