Lexique de la webradio

Les premiers pas dans la radio peuvent être parfois déroutants, surtout lorsque l’on ne s’entend pas sur le sens des mots. Voici une liste de ces termes fréquemment utilisés quand on parle de radio :

Accroche / Attaque : présentation brève et précise d’un sujet par un journaliste, qui doit retenir l’attention de l’auditeur, « l’accrocher », et lui donner envie d’écouter la suite.

Adserver : Logiciel de gestion de campagne de publicités en ligne qui permet de programmer la diffusion.

Ambiance : ensemble des bruitages propres à un environnement.

Angle : point de vue choisi pour aborder un sujet. Aspect du sujet que l’on choisit de mettre en valeur.

Animateur : c’est celui qui parle aux auditeurs, gère les transitions, dirige le programme.

Annonce / désannonce : on utilise ces termes en ce qui concerne particulièrement les pauses musicales. On annonce et on désannonce chaque morceau.

Antenne : désigne à la fois l’objet technique qui permet de diffuser des ondes et la radio elle-même, en tant qu’émettrice de contenus. S’emploie aussi pour une chaîne de télévision.

Audience : nombre d’auditeurs qui écoutent un programme à une heure donnée. Pour connaître l’audience d’une radio, les instituts de sondage, comme Médiamétrie, réalisent des enquêtes sur des échantillons de personnes selon des critères définis (âge, catégorie sociale,).

Auto DJ : C’est lui qui gère vos listes de lecture. Le  DJ automatique fonctionne comme un contrôle automatique et assure que votre radio est sur le sol 24 heures, ce qui permet l’envoi de fichiers audio, créer des listes de lecture et un calendrier de programme complet.

Bande-annonce : courte séquence d’autopromotion d’une émission, sur laquelle la station souhaite attirer l’attention du public.

Bulle : son ou phrases très courtes qui vont s’intercaler entre deux autres formats : une pensée, un proverbe, un bruit.

Bonnette : capuchon anti-vent en mousse qui protège la tête d’un micro.

Bruits : sons destinés à simuler toute matière ou éléments de la réalité.

Bulletin d’informations : en plus des informations, il peut être composé de critiques, d’interviews, de musiques, ainsi que d’autres éléments de programme.

Capping : Paramètre permettant de gérer la fréquence d’exposition d’un auditeur à la publicité sur une période donnée (24 heures, session, durée de la campagne, …).

Catch-up Radio : Réécoute d’émissions diffusées sur la radio et disponibles sur le Web (en streaming différé) ou sur une plate-forme de téléchargement (en podcast).

Chronique : article qui possède certaines caractéristiques littéraires. La chronique se veut simple et proche de l’auditeur. Constituée souvent d’éléments d’actualité et d’analyse, la chronique commente des événements, les interprète et évoque leurs conséquences. En plus de ses contours dramatiques, la chronique radiophonique séduit grâce aux sons et effets sonores dont elle se dote.

Commentaire : genre journalistique des plus exigeants, il s’agit d’une réaction directe ou une analyse face à un événement d’actualité ou un phénomène. En mettant en avant un élément de l’arrière-plan – souvent avec la touche personnelle du commentateur –, le commentaire propose une perspective et une compréhension nouvelles d’une information déjà connue.
Le commentaire décortique, décrypte, explique et resitue un événement ou un processus social dans un lieu et temps donnés. Genre journalistique basé sur l’interprétation, il est fortement influencé par la personnalité de son auteur qui pourra agrémenter son commentaire de divers éléments radiophoniques.

Conducteur : document qui décrit minutieusement le déroulement d’une émission. Il impose, seconde par seconde, la conduite de chacun : le présentateur, les invités, les techniciens.

Conférence de rédaction :  réunion des journalistes d’une rédaction, visant à établir le thème et le conducteur d’une future émission.

Couleur : La couleur c’est l’identité sonore d’une émission ou de la radio. Elle se définit par le « ton » employé par les animateurs et journalistes, par la composition de l’habillage, et l’ensemble de la programmation d’antenne.

Débit binaire : La définition du terme consiste en une mesure qui détermine la quantité de données transmises sur une période donnée. Autrement dit, il renseigne le débit ou le flux binaire, ou flux binaire. Plus le flux de données par seconde est élevé, plus la qualité de transmission est élevée.

Délai : Représente la différence de temps entre l’envoi et la réception de l’audio, généralement un délai du message envoyé au récepteur, ce qui peut provoquer même un écho entre les transmissions.

Display : Annonce publicitaire graphique qui apparaît sur les sites Web. Elle est le plus souvent composée d’images, d’animations ou de vidéo.

Différé : à l’inverse du direct le différé se dit d’une émission enregistrée à l’avance et diffusée plus tard.

Directeur d’antenne : c’est celui qui dirige la radio et décide de la grille de programmes.

Écriture prompteur : afin de faciliter l’utilisation des notes écrites, il est conseillé de disposer ses phrases rédigées au préalable sous une « forme prompteur », c’est à dire écrire assez gros, sous une forme aérée, par « paquets ».

Edito : billet d’humeur qui introduit une émission, précédant le sommaire.

Effets sonores : bruits, sons abstraits, effets auditifs sans signification concrète.

Émission : diffusion de contenus radiophoniques.

Enrobé : reportage qui mêle le papier et le son. Il y a plusieurs formes d’enrobés : du simple avec un son, aux plus complexes avec plusieurs sons, des ambiances. C’est le reportage vivant.

Envoyé spécial : journaliste que la rédaction dépêche exceptionnellement sur les lieux d’un évènement.

Espace de stockage : Se connecte à l’espace de stockage Auto DJ. Où sont les chansons, les vignettes et les publicités, les campagnes, les programmes, bref, tout type de contenu que vous envoyez à votre Auto DJ.

Flash info : édition courte, faisant à heures fixes le point sur l’actualité.

Flux hertzien : Flux diffusé via des ondes électromagnétiques.

Flux digital : Flux diffusé via le Web.

FM : fréquence modulation. La modulation de fréquence est le principe physique qui permet l’émission et la réception des ondes radio entre 88 et 108 MHz.

Fondu enchaîné : Représente l’effet de transition en douceur entre deux fichiers audio, afin de réduire la plage muette entre eux.

Générique (de début ou de fin) : extraits de musique diffusés au début et à la fin de l’émission. Le générique doit être assez court (30 » /40 »). Souvent on baisse peu à peu le générique de début et on crée un fondu enchaîné avec la voix du présentateur qui va alors « parler sur tapis ».

De la même manière à la fin de l’émission, on peut lancer le générique à un volume faible, pendant que l’animateur parle encore (annonçant la prochaine émission, remerciant ses invités…) et augmenter le volume peu à peu.

Grille de programmation : La grille de programmation est la séquence d’émissions diffusées qui indique les heures de début et de fin de chaque émission, qu’elle soit en direct ou enregistrée. En d’autres termes, il s’agit des informations disponibles dans votre planning pour l’auditeur.

Habillage : il participe à l’identité de l’émission, à sa « couleur » : c’est l’ensemble des sons (générique, jingles, virgules) qui sont diffusés entre les interventions des journalistes et qui sont autant de ponctuations sonores de la parole.

Hiérarchie de l’information à la radio : La radio étant le média de l’immédiat on privilégie en tête du flash l’information la plus récente ou la plus importante mais de façon générale c’est un exercice difficile subjectif où peuvent apparaitre les centres d’intérêt du journaliste et surtout la ligne éditoriale de la radio….

Information : les caractéristiques de l’information sont : l’intérêt immédiat et général, la compréhension, l’objectivité et la clarté. L’information radiophonique dure au plus 30 secondes (cinq, six lignes), elle attaque par l’essentiel, l’événement. L’information traite d’abord des faits – ce qui s’est passé –, puis s’intéresse à qui, quand et où ? Une information ne doit pas contenir d’intensité dramatique, elle ne doit ni interpréter les faits, ni donner une leçon aux auditeurs, ni se pencher sur les conséquences de l’événement.

Insert : intervention téléphonique lors d’une émission.

Interview : entrevue pendant laquelle un journaliste interroge sur un sujet donné un ou plusieurs interlocuteurs. L’interview peut se dérouler au téléphone, en studio ou à l’extérieur du studio. L’interview peut être l’un des éléments d’une enquête, être préenregistrée ou encore être réalisée en direct.

Jingle : courte séquence sonore (10 », 20 » …) – mêlant voix, musique, bruitages – qui permet l’identification d’une émission régulière ou d’une antenne radio. Le jingle est une ponctuation assez forte.

Lancement : c’est une phrase qui permet à l’animateur d’introduire ce qui va suivre (interview, chronique,). C’est également un geste de la main, soit dirigé envers le technicien pour lui faire signe de diffuser un PAD, soit dirigé en direction de l’animateur pour lui faire signe de commencer.

Lecteur : Le lecteur représente une application ou un plug-in pour les sites Web. Le terme est un mot anglais qui signifie « lecteur ».

Liste de lecture : La liste de lecture à laquelle nous faisons référence est une liste de contenu audio que vous créez pour être lu dans votre emploi du temps. Il peut contenir des chansons, des interviews, des podcasts, des campagnes et des programmes.

Live : Indique que votre programmation est en train d’être transmise en temps réel, mais que vous n’avez pas vraiment besoin d’interlocuteur. Live est l’acte simple d’envoyer l’horaire à l’auditeur d’un studio ou d’un ordinateur à la radio.

Micro-trottoir : sur un même PAD, succession de courtes interviews dans un lieu public visant à obtenir une variété de réactions face à une question générale ou d’actualité.

Mid-roll : Intégration du spot publicitaire en cours d’écoute de la radio.

Montage : à partir d’enregistrements bruts, le montage consiste à sélectionner et à placer dans l’ordre voulu les éléments qui sont conservés.

PAD : Prêt à diffuser. Enregistrement réalisé avant le direct avec un appareil enregistreur ou en studio. Désigne tous les morceaux de musique, interviews, micros-trottoirs, reportages, préparés à l’avance et qui sont lancés par le technicien pendant le direct.

Papier : texte écrit et lu par un journaliste qui ne contient ni sons ni extrait d’interview. C’est un article court – 25 lignes maximum. Sa durée : moins de 1 minute.

Paysage ou « carte postale sonore » : un mélange de sons, d’interviews et de quelques commentaires qui décrivent un lieu. Les sons y ont une place prépondérante, ils illustrent et rendent compte du lieu et de son ambiance.

Pièce radiophonique : performance artistique diffusée à la radio.

Pied : information complémentaire donnée par le présentateur à la fin d’une chronique ou d’une interview pour la conclure et faire la transition.

Player : Lecteur multimédia disponible en ligne et/ou téléchargeable.

Podcasts : Téléchargement automatique de programmes délinéarisés par syndication.

Post-roll : Intégration du spot publicitaire en fin de flux.

Pre-roll : Intégration du spot publicitaire en entrée de flux.

Playlist : Liste de lecture de fichiers (suite assez conséquente de titres musicaux, pouvant aller d’une demi-heure jusqu’à plusieurs heures) audio compilés dans un agrégateur. Les play-lists sont généralement diffusées pendant les heures creuses (après-midi, nuit).

Programmateur : c’est la personne qui s’occupe de sélectionner les musiques (distribuées par les labels aux radios dans un souci promotionnel) et de monter les play-lists qui passeront à l’antenne.

Programmation : Il s’agit de la définition du temps de lecture de chaque liste de lecture créée dans votre AUTO DJ. Une fois que vous avez programmé une liste de lecture, vous n’avez plus à vous inquiéter car notre plate-forme diffusera à l’horaire, même si votre ordinateur est éteint.

Régie : local placé derrière une vitre, face au studio, où se trouve le pupitre de commande (table de mixage gérée par un technicien) et où s’effectue l’enregistrement / diffusion d’une émission.

Relance : l’animateur reprend la parole pour un petit moment ou deux animateurs se passent la parole.

Reportage : enrobé lié à un travail d’enquête et d’investigation. Il livre l’information de base sur un événement, il peut aussi l’expliquer et le corroborer avec des déclarations, enquêtes et autres éléments radiophoniques de façon à donner une image vivante des faits à l’auditeur. Un reportage est, par nature, descriptif, explicatif et interprétatif. C’est un genre radiophonique multiforme qui peut intégrer un reportage journalistique, des déclarations, une enquête, l’ambiance sonore de la scène de l’événement, etc.

Reporter : il effectue son reportage sur les lieux de l’événement ou utilise des informations et d’autre matériel sonore provenant de lieux et de sources différents.

Revue de presse : synthèse de la façon dont divers journaux et magazines analysent et présentent l’actualité. Elle peut se faire sur un jour donner ou sur une période plus longue. Elle peut porter sur la presse écrite, la radio ou la télévision. C’est un des rares formats radio qui peut dépasser les 5 minutes.

Sommaire : au début de l’émission et au cours de celle-ci, le présentateur annonce ou rappelle les étapes de l’émission. Souvent, l’annonce du sommaire se fait dans un ordre inverse de la chronologie, pour commencer par ce qui sera le plus éloigné et finir par ce qui va suivre immédiatement.
Son : extrait d’interview qui va être intégré à un reportage ou dans une émission.

Studio : local d’enregistrement d’une émission de radio.

Simulcasting : Diffusion simultanée et intégrale d’un flux hertzien sur Internet.

Smartradio : Programme radio personnalisable par l’utilisateur sur la base de critères (genre, artistes…).

Streaming : La diffusion en continu est la transmission de l’audio ou vidéo sur Internet, elle permet aux médias, dans ce cas, votre radio Web, à transmettre aux auditeurs sans avoir à télécharger le contenu.

Tapis : Musique qui passe en bruit de fond (à l’arrière-plan) durant une prise de parole (Souvent en début et en fin d’émission : voir « générique »).

Taux d’échantillonnage : Il s’agit de la quantité d’échantillons d’un signal audio analogique recueillis lors de la conversion en un signal numérique. Plus le taux d’échantillonnage (mesuré en Hz) est élevé, plus la fidélité du fichier audio est grande par rapport à la source d’origine. Il est directement connecté au débit.

Technicien du son : il gère les aspects techniques de la diffusion et de la production d’un programme.

Titres : pour annoncer le contenu d’un journal ou d’une émission on débute par des titres, qui alertent l’auditeur et l’incitent à écouter la suite (on met en valeur 3 ou 4 info importantes, passionnantes, originales…).

Ton : le ton, c’est la posture de la personne qui parle. Humoristique, informatif, chaleureux, neutre : il qualifie le rapport de parole entre les auditeurs et celui/ceux qui parlent.

Transfert mensuel : Indique le taux de transfert des données utilisées par les écouteurs sur un mois. Chaque auditeur qui écoute votre radio utilise un peu du transfert mensuel.

Upload : C’est essentiellement ce que nous appelons le transfert de données. Le téléchargement effectue l’inverse du téléchargement, il envoie du contenu de l’ordinateur au serveur sur Internet, comme l’ajout de chansons et d’images sur votre plate-forme. Lorsque vous diffusez en direct, vous devez disposer d’une connexion stable et d’un taux de téléchargement élevé, afin d’éviter les coupures audios lors de l’envoi de votre programme.

Virgule : élément simple, très bref (environ 5 ») qui articule deux moments radiophoniques : au milieu d’une chronique, entre deux publicités… Elle est une sorte de ponctuation brève, souvent sous forme d’une phrase musicale ou d’un bruitage.

Webradio ou radio digitale : Radio créée et diffusée via Internet, reçue simultanément par le public.

 

Source : radiolab.fr

Il n’y a actuellement aucun commentaire sur cet article.